Je suis ZINQ – Portrait :
Annick Blomme – lady in control

portrait

Nom : Annick Blomme
Fonction : Plant Manager
En fonction depuis : décembre 1994


Les préjugés et les stéréotypes écartent encore souvent les femmes des postes les plus élevés. Ce n’est pas le cas chez ZINQ : Annick Blomme est depuis de nombreuses années déjà Plant Manager de l’usine de galvanisation de Gand. Nous avons évoqué avec elle sa carrière et son travail dans un environnement traditionnellement dominé par les hommes.

 

Madame Blomme, vous travaillez depuis décembre 1994 chez ZINQ Galva Power. Pouvez-vous décrire brièvement votre parcours ?

Après des études en informatique appliquée à l’économie, j’ai suivi un baccalauréat en management et comptabilité. J’ai débuté chez ZINQ Galva Power à la comptabilité et suivi durant les premières années plusieurs formations en HSE Management (Ndlr : HSE est l’abréviation pour Health Safety Environment) ainsi que différents cours informatiques, principalement en systèmes de gestion de bases de données. J’ai choisi ZINQ parce que j’étais intéressée aussi bien par le processus de production que par les tâches de back office.

 

Quand avez-vous pris la direction de l’usine de galvanisation de Gand et qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans votre poste actuel ?

Depuis 2002, je suis responsable en tant que Plant Manager de l’usine de galvanisation de Gand, dans laquelle travaillent environ 55 personnes. Avant cela, j’avais travaillé plusieurs années comme dispatcher – j’étais donc responsable de la gestion des commandes au quotidien et de la planification de tout le processus. Cela m’a donné comme avantage de tout savoir sur la galvanisation et sur notre entreprise. Comme j’avais de l’expérience aussi bien dans les questions financières qu’opérationnelles, le poste de première femme plant manager chez ZINQ Galva Power en Belgique m’a été proposé. Dans ma fonction actuelle, j’ai un très large domaine de travail et beaucoup de responsabilités – Je suis en fait une entrepreneuse au sein de l’entreprise. Echanger avec les fournisseurs, les clients et les autres partenaires est toujours passionnant. Par ailleurs, je trouve très important de motiver chaque jour mon équipe multiculturelle et d’organiser les conditions de travail en conséquence.

 

Comment motivez-vous votre équipe ?

Nous tentons de motiver nos collaborateurs par un système de rotation. Il est aussi important de bien expliquer ce que nous faisons et comment mieux le faire ensemble. En cas de panne ou de critique de clients, nous expliquons les raisons et recherchons des solutions avec nos collaborateurs. Nombre d’entre eux tirent de la satisfaction du fait que nous partageons les résultats positifs avec eux.

 

A quoi ressemble une journée typique pour vous ?

Ma journée commence à 6 heures, je commence par consulter le planning du jour. A 8 heures, nous avons une brève réunion interne avec les dispatchers et le responsable de la production, pour discuter des commandes et des problèmes potentiels. Comme la charge de travail varie chaque jour, il est très important d’adapter le processus de production en conséquence. Le monde change et les clients également, les délais de livraison raccourcissent, c’est donc à chaque fois un nouveau défi. La seconde partie de la matinée est consacrée aux tâches administratives comme la facturation, mais aussi à des rendez-vous et des contacts avec clients ou fournisseurs. Des réunions en interne, par exemple pour peaufiner des sujets HSE, sont également au programme. L’après-midi débute par un contrôle des chiffres de production de l’équipe du matin et la révision du schéma de production pour la seconde partie de la journée.

 

Selon vous, qu’est-ce que les travailleurs apprécient le plus d’une direction féminine ?

Je suppose que beaucoup apprécient l’attitude ouverte ainsi que la possibilité de trouver un équilibre entre rationalité et empathie. Le leadership féminin est généralement basé sur l’empathie, les femmes se comportant un peu comme des mères de famille. Nous essayons d’être motivantes, inspirantes et créatives, là où les hommes s’en tiennent encore strictement aux règles et procédures.

 

Avez-vous, en tant que femme, un conseil à donner aux femmes ?

Tout d’abord, je voudrais dire à toutes les femmes qui viennent travailler chez nous : Restez vous-même et ayez confiance en notre entreprise. Je suis personnellement très reconnaissante que l’on m’ait donné la possibilité d’accéder à ce poste. Un second conseil, également destiné aux collègues masculins : « Ne regrettez pas les décisions que vous avez prises car vous ne pouvez de toutes façons plus les changer. ».

 

 


ZINQ est pour moi…

une entreprise qui ne fait pas de différence entre hommes et femmes, quelle que soit leur position. L’égalité des chances n’est pas ici un simple slogan mais elle est mise en pratique, tout comme la possibilité de développement personnel.

Afin d'optimiser la fonctionnalité de ce site pour vous, nous utilisons des cookies. En utilisant notre site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies Informations supplémentaires